Introduction au financement d'entreprise

Savoir où trouver l'argent pour créer et développer une entreprise est un casse-tête auquel tous les propriétaires de petites entreprises se trouvent confrontés à un moment ou à un autre. Un investissement de départ conséquent est parfois nécessaire pour permettre de démarrer une entreprise. D'autres peuvent commencer avec peu de liquidités mais nécessitent ensuite plus de fonds pour embaucher des employés et faire leur promotion afin d'assurer leur croissance.

Les manières dont financer une entreprise sont nombreuses et la plus appropriée dépend principalement de votre situation personnelle et de votre secteur d'activité. Avant d'examiner vos options de financement, établissez un plan de développement approfondi. Les objectifs et stratégies qui y seront définis constituent la fondation de votre entreprise et ils vous aideront à définir précisément le financement dont vous avez besoin.

Rassembler des fonds pour créer votre propre entreprise ou disposer d'une plus grande flexibilité financière pour investir dans son développement exigent le même degré de préparation. Votre plan de préparation doit répondre aux questions suivantes :

  • Quels services ou produits proposez-vous ?
  • Qu'allez-vous apporter de nouveau ?
  • Quelle est la taille de votre marché potentiel ?
  • Comment allez-vous attirer des clients ?
  • Quels volumes et à quelle fréquence achèteront-ils ?
  • En étant réaliste, combien d'argent pensez-vous gagner sur une période donnée ?
  • De quelle somme avez-vous besoin pour la création de votre entreprise ?
  • De combien d'argent aurez-vous besoin pour la faire fonctionner en attendant de dégager des profits ?
  • Combien de temps faudra-t-il avant qu'elle devienne profitable ?

Gardez à l'esprit que la somme exacte d'argent nécessaire pour monter une entreprise varie considérablement en fonction des domaines.

Selon les statistiques, environ 43 % des entreprises comptant des employés ont besoin de plus de 25&nsbp;000 € pour commencer mais la plupart démarre avec moins de 5 000 €. Prenez le temps de faire des recherches approfondies sur les dépenses exactes que va engendrer votre entreprise pour vous préparer et éviter des surprises désagréables ultérieurement.

Si vous avez besoin d'emprunter de l'argent ou si vous devez investir une somme importante de votre propre argent, emprunter à votre famille ou à vos amis, ou demander un prêt bancaire, il vous faudra un plan de préparation plus formel. Des logiciels ou sites comme Créermonbusinessplan.fr peuvent vous aider dans la rédaction. Vous pouvez consulter des organisations dédiées aux petites entreprises ou le site professionnel du Service public.

    Voici quelques conseils et des solutions à envisager quand vous décidez du mode de financement de votre entreprise :

  1. Autofinancement
  2. D'après les recherches, plus de la moitié des entrepreneurs piochent dans leurs économies personnelles pour lancer leurs entreprises.

    Kelly Barker, co-fondatrice de la marque de cosmétique PREP Cosmetics, a commencé à économiser de l'argent bien avoir de savoir quel type d'entreprise elle allait créer. Décidée à quitter le monde de l'entreprise, elle a commencé à mettre de côté chaque mois sur un compte à part. Neuf ans plus tard, quand elle s'est intéressée aux cosmétiques, elle a versé tout ce qu'elle a pu sur ce compte tout en étudiant le marché. Le moment venu, elle disposait ainsi d'un capital de départ important.
    Aujourd'hui, Kelly et son associée, Carole Aponte, vendent leur produits en ligne, dans leur magasin et dans d'autres points de vente.

    Il est également très commun pour les nouvelles entreprises d'avoir recours à des ressources financières existantes pour commencer. Jordan Wan et Dan Zhou ont démarré leur plateforme de recrutement de commerciaux, CloserIQ, en travaillant comme consultants le temps de monter leur entreprise.

    « Nous visions des opportunités de travailler comme consultants pour des entreprises en synergie avec notre entreprise, » explique Wan. Tous les entrepreneurs n'ont cependant pas la possibilité ou la patience pour faire des économies en amont. Par ailleurs, certaines entreprises ne demandent pas dans un premier temps d'investissement initial conséquent, auquel cas une carte de crédit peut faire l'affaire. Une façon de réunir de l'argent pour vous lancer consiste à demander une carte de crédit, si vous remplissez les conditions d'éligibilité. Cependant, avant de choisir cette option, faites vos calculs et vérifiez les taux d'intérêt pour vous assurer que les rentrées d'argent potentielles de votre entreprise peuvent compenser le risque que vous prenez et notez méticuleusement toutes les dépenses que vous faites pour toujours savoir exactement quelle somme vous avez à rembourser.

  3. Demander un prêt bancaire
  4. Une nouvelle entreprise représente toujours un risque et les banques sont frileuses. C'est pourquoi il peut être difficile pour les chefs de petites entreprises d'obtenir un prêt si leur entreprise a moins d'un an ou si elle ne dépasse pas un certain seuil de ventes annuelles.

    Pour accorder un prêt à une nouvelle entreprise, les banques vérifient plusieurs critères, il faut donc :

    • avoir un bon historique de crédits
    • avoir un dossier à jour
    • avoir des revenus suffisants pour rembourser le prêt
    • avoir des garanties à proposer (par exemple un bien immobilier) pour que la banque puisse se protéger en cas de défaut de paiement
    • avoir fait ses recherches, c'est-à-dire avoir bien compris la procédure de demande de prêt et connaître parfaitement la situation de son entreprise et de ses finances personnelles

    Si vous achetez une franchise d'une chaîne connue qui a déjà fait ses preuves, il peut être un peu plus facile d'obtenir un prêt puisque les banques sauront plus précisément dans quoi elles investissent.

  5. Chercher les programmes de prêts disponibles
  6. Pour aider les petites entreprises à rassembler des fonds, il existe des aides d'État disponibles en France. Si vous êtes éligible, ces subventions peuvent vous aider à passer les premières étapes. Vérifiez si vous remplissez les conditions pour en bénéficier.

    Explorez en ligne toutes les options que vous avez à disposition. Par ailleurs, certaines franchises proposent des programmes financiers pour aider les nouveaux entrepreneurs à s'établir. Toutes ces informations seront en général disponibles sur leur site web.

  7. Rechercher si des aides sont disponibles
  8. L'avantage évident d'une aide pour une petite entreprise est que, contrairement aux prêts, il n'y a pas besoin de rembourser. De plus, plusieurs options existent, à l'échelle nationale ou régionale, ou même privée. Cependant, de nombreux entrepreneurs considèrent qu'il est difficile de remplir les critères pour recevoir des aides. Cela s'explique par plusieurs raisons :

    • Les subventions ne sont pas monnaie courante. Des sites web ou des bases de données qui ne sont pas à jour peuvent également compliquer les recherches.
    • Elles sont généralement destinées à une catégorie d'entrepreneurs en particulier, que ce soit par secteurs d'activités, par types d'entreprise ou par groupe de population (par exemple les femmes ou les jeunes).
    • Ces subventions incluent parfois des stipulations sur la façon dont elles peuvent être utilisées, tandis que les prêts sont plus flexibles.

    Cela peut valoir le coup de vous investir dans les recherches si vous pourriez bénéficier de fonds en plus pour votre entreprise. Faites des recherche sur Internet pour trouver des subventions que vous pourriez demander. Voici quelques pistes pour vous aiguiller :

    • Recherchez sur le site Service public
    • Cherchez des ressources en ligne ayant compilé pour vous les organismes auprès desquels vous pourriez demander des subventions

  9. Trouver des investisseurs
  10. Si vous avez une idée particulièrement brillante pour démarrer ou étendre votre activité, vous pouvez essayer d'obtenir le soutien financier d'autres personnes, que ce soit à travers des investisseurs providentiels, un capital de risque ou une plateforme de financement participatif. Les investisseurs providentiels fournissent généralement un montant unique ou une source continue de fonds pour aider au démarrage d'une entreprise, alors que les fonds de capital de risque misent tant sur les nouvelles entreprises que sur les plans de développement d'entreprises existantes.

    Le financement participatif constitue une option qui ne cesse de gagner en popularité et qui vaut la peine de s'y intéresser. C'est une approche idéale si vous essayez de rationaliser vos processus et faire connaître votre idée à beaucoup de personnes à la fois. Peu importe la voie que vous choisissez, vous aurez besoin d'un plan solide et d'un bon argumentaire pour convaincre des investisseurs. Voici quelques conseils pour déterminer si votre entreprise a besoin de l'aide d'un investisseur :

    • Tentez de trouver un investisseur providentiel à l'aide de sites web dédiés à mettre les investisseurs en contact avec des nouvelles entreprises.
    • Apprenez à connaître les grandes sociétés de capital de risque qui ont la réputation de financer les entreprises en phase de démarrage.
    • Explorez des plateformes de financement participatif connues comme Indiegogo ou Kickstarter. N'hésitez pas à recourir aux réseaux sociaux et à d'autres canaux de communication en ligne si vous lancez une campagne de financement participatif sur Internet.

  11. Explorer d'autres options de financement
  12. Il existe d'autres façons de vous financer, y compris emprunter de l'argent à vos amis et à votre famille. Une fois qu'une entreprise est établie, que ses ventes sont régulières et que son crédit est bon, d'autre options de financement deviennent possibles, dont les prêteurs en ligne, la location d'équipement, le crédit commercial et l'affacturage. Soyez bien sûr de comprendre combien d'intérêts vous devrez payer et quelles sont les conditions du prêt avant de signer en bas d'un document.

    Pour aussi déplaisante qu'elle soit, la vérité est que certaines petites entreprises devront mettre la clé sous la porte. Il est raisonnable d'envisager cette éventualité et préparez un plan de secours au cas où vous ne parviendriez pas à obtenir les financements nécessaires. Que vous apportiez les dernières touches à vos projets professionnels en travaillant à mi-temps ou que vous collaboriez pour monter une nouvelle entreprise, il est nécessaire d'ajuster vos besoins financiers en fonction pour répondre au mieux aux objectifs de votre entreprise.

    Récapitulatif pour parvenir à financer votre entreprise avec succès :

    • Consolidez votre plan d'affaires.
    • Déterminez les dépenses nécessaires à la création de votre entreprise.
    • Protégez votre crédit.
    • Faites des économies si possible.
    • Essayer d'obtenir les subventions disponibles.
    • Faites preuve d'ingéniosité pour diversifier vos sources de revenus.
    • Utilisez une carte de crédit pour des achats ponctuels.
    • Demandez des subventions si vous avez une démarche ciblée ou si vous appartenez à un groupe de population spécifique.
    • Cherchez de l'aide auprès d'investisseurs.
    • Améliorez la valeur de votre entreprise en augmentant vos ventes et en maintenant un bon crédit.

    En suivant ce guide et en partant de vos finances personnelles et des besoins de votre entreprise, vous serez en mesure de choisir l'option de financement la plus adaptée à votre activité.

Articles connexes

Comment rédiger un plan marketing

Découvrez en quoi la rédaction d'un plan marketing est essentielle pour votre entreprise.
En savoir plus

5 conseils pour travailler avec un graphiste

Découvrez comment aider un graphiste à donner vie à vos idées.
En savoir plus