S'adapter au changement : comment un café s'est transformé en stand façon food truck

La crise sanitaire a eu raison de nombreux projets, aussi bien dans la sphère professionnelle que privée. Les chefs d'entreprise n'ont eu d'autre choix que de s'adapter à ce contexte inédit, faisant notamment face à des périodes de confinement strict, souvent sans pouvoir anticiper l'évolution de la situation. Parmi eux, Pau Fernández, qui est à la tête de trois cafés barcelonais baptisés Somewhere Café.

Pour Pau, se réinventer est une seconde nature : le chef d'entreprise a mis un terme à une longue carrière dans le secteur bancaire pour ouvrir son premier café. Plus tard, lorsque le premier confinement lié au COVID-19 est entré en vigueur, il a rapidement trouvé une solution pour poursuivre son activité. Nous avons interrogé Pau au sujet de son parcours, de l'idée qui a donné vie au Somewhere Café et du stand façon food truck qu'il a créé pour s'adapter à cette période de crise.

Faire du café un projet à long terme

C'est lors d'un week-end de dégustation de café que Pau a décidé de quitter le milieu des services bancaires aux entreprises après 16 ans de carrière. « Les cafés de spécialité commençaient à peine à devenir tendance », explique-t-il. « Cela m'a tout de suite beaucoup plu. J'avais envie de quitter le milieu de la banque depuis des années, mais je voulais être sûr de pouvoir vivre de mon nouveau métier. »

Convaincu qu'il pouvait apporter quelque chose de nouveau à son quartier barcelonais, Pau était très enthousiaste à l'idée de pouvoir exprimer sa créativité dans son travail. « Après m'être rendu compte que les cafés de spécialité étaient encore méconnus en Espagne, je suis parti en voyage avec mon épouse. Nous nous sommes rendus dans des établissements de ce type à Berlin, Londres et Copenhague », poursuit-il. Nous avons imaginé notre propre credo : " Mieux vaut être les premiers qu'être les meilleurs ". Comme le concept qui nous intéressait n'existait pas encore à San Cugat, j'y ai lancé le Somewhere Café en 2013. J'ai choisi ce nom car je trouve qu'il incarne l'idée de découvrir quelque chose de nouveau à l'étranger, puis réaliser à son retour que cela n'existe pas chez soi. »

Au cours de sa carrière dans le secteur bancaire, Pau a eu l'occasion de travailler avec des clients évoluant dans le secteur de la restauration : cela lui a permis d'avoir un bon aperçu du budget nécessaire au lancement de son projet. « Le mari d'une de mes collègues était chef cuisinier. Ensemble, nous avons décidé de faire du brunch la spécialité de l'établissement. Au départ, lui s'occupait de la cuisine tandis que j'étais en charge de la gestion. »

Lors du lancement du Somewhere Café, l'enthousiasme de Pau était plus fort que ses craintes. « Je me souviens que j'étais surtout soucieux de réussir à développer mon entreprise en créant rapidement plusieurs établissements. » Les efforts de Pau ont payé : il a réussi à créer trois cafés en cinq ans d'activité.

Aujourd'hui, Pau se félicite de son statut de chef d'entreprise : il est heureux de pouvoir faire ce qu'il aime et d'être son propre patron. « Il est vrai que l'année qui vient de s'écouler a été particulièrement difficile... mais j'avoue qu'autant certains changements sont nécessaires, autant j'ai moi aussi besoin que les choses évoluent. J'aime les nouveaux défis, et être chef d'entreprise est un réel avantage dans le sens où cela me permet d'opérer des changements pour surprendre mes clients et ne pas tomber dans la routine. »

Capter l'attention de tous

Lorsque Pau a ouvert son premier établissement, il distribuait des bons donnant droit à un café offert à tous les passants : sa devanture étant très petite, il pensait qu'elle ne suffisait pas à attirer l'attention. « Je sais maintenant que les banderoles, les fleurs et les lumières sont très efficaces pour capter le regard des gens. »

Une fois à l'intérieur de l'établissement, les clients sont séduits par l'expérience qui leur est proposée. « La force du Somewhere Café réside dans la qualité de nos ingrédients et le petit côté spectaculaire que nous aimons cultiver, sans oublier notre priorité : prendre soin de nos clients », affirme Pau. « Je raconte toujours [mon] histoire à mes employés pour qu'ils comprennent bien le concept derrière le Somewhere Café : les gens doivent avoir l'impression de rendre visite à leur meilleur ami après être rentrés de voyage. »

Chaque client est accueilli avec le sourire, profitant de l'occasion pour raconter ses souvenirs de vacances et passer un bon moment dans un lieu qu'il aime.

Concocter une nouvelle expérience

Pau a fait preuve de créativité pendant le premier confinement. Ne pouvant pas recevoir ses clients à l'intérieur de son café, il a tout mis en œuvre pour revisiter la vente à emporter à travers un concept attrayant : pour cela, il a transformé la devanture de son café pour qu'elle ressemble à un food truck. « Je suis convaincu qu'à l'heure actuelle, savoir s'adapter est fondamental. »

Pour égayer cette période morose et incertaine, Pau souhaitait proposer une expérience amusante et originale à ses clients. « Nous avons déjà eu des food trucks par le passé, et j'ai eu l'idée d'en construire un de A à Z juste devant mon café. » Quelques pièces de bois, des banderoles colorées et beaucoup de fleurs ont suffi à Pau pour transformer la devanture du Somewhere Café en seulement deux jours. Son idée de départ était de vendre des crêpes sur son stand façon food truck, puis de passer aux glaces en été (il lui suffisait juste de retourner sa banderole !).

Les gens du quartier et les employés étaient emballés par l'idée, et le stand a rapidement connu un franc succès. « Dans cette période particulièrement maussade, nous avions envie de donner le sourire aux gens qui nous rendaient visite. Nos clients étaient ravis, et on ne m'a jamais autant dit " merci " qu'à ce moment-là. J'ai des frissons rien que d'y repenser », se souvient Pau. « En termes de résultats, le stand a très bien marché étant données les circonstances. Beaucoup de gens nous ont suggéré de conserver ce concept sur le long terme. »

Pau a l'intention de poursuivre l'expérience avec son stand façon food truck, pour le plus grand plaisir de ses clients. « En hiver, nous comptons proposer du chocolat chaud, des churros, des crêpes et des gaufres. À l'arrivée des beaux jours, nous vendrons des glaces et des granités. » Pour continuer à surprendre ses clients, Pau a prévu de modifier sa devanture d'un stand à l'autre.

Les indispensables marketing de Pau

Lorsque le Somewhere Café a ouvert ses portes en 2013, Pau a commencé par acheter des cartes de visite pour promouvoir son établissement. « J'ai ensuite commandé des affiches, des t-shirts pour mes employés et des cartes de fidélité. Nous n'avons pas créé de menus dès le départ, mais c'est maintenant chose faite. » Pau accompagne les commandes à emporter de menus, tandis que ses enfants ont pour mission d'en distribuer dans le quartier. « L'objectif est de marquer les esprits de nos clients et les inciter à revenir. »

Pau utilise également des autocollants pour promouvoir son café. « Nous collons des stickers sur les sacs en papier et les emballages de nos sandwichs pour que nos clients sachent que c'est nous qui les préparons. Je plaisante, bien sûr ! »

Le Somewhere Café propose à la vente des objets publicitaires tels que des mugs, des t-shirts et des sacs en toile. « J'ai décidé de commander des sacs en toile après avoir constaté que beaucoup de gens venaient acheter des pâtisseries à emporter : cela semblait pratique pour les transporter jusqu'à chez eux. Nous avons aussi l'habitude d'offrir un sac à nos clients le jour de leur anniversaire. Je pense qu'offrir ce type de cadeau aux gens qui apprécient notre établissement est un excellent moyen de créer un lien durable... et si en plus ils nous considèrent comme un endroit branché, ils sont prêts à acheter nos articles promotionnels pour porter notre logo. »

Lorsque Pau a créé son stand façon food truck, il a porté son choix sur des banderoles pour conférer un esprit rétro à l'ensemble. « J'ai choisi le rouge et le noir car cette association de couleurs rappelle les stands à l'ancienne. » Pour Pau, les banderoles sont un support économique permettant de mettre son stand en valeur. « Les banderoles sont polyvalentes, faciles à déplacer et adaptées à une utilisation en extérieur. Elles constituent un outil à la fois simple et efficace. »

Les affiches font également partie des outils que Pau utilise régulièrement pour promouvoir le Somewhere Café, en intérieur comme en plein air. « J'utilise des affiches pour mettre en avant nos offres ponctuelles, de manière à ce que les gens puissent rapidement les découvrir. Elles font par exemple un excellent support publicitaire pour présenter les nouveautés de notre carte. »

Le conseil à retenir

« Le bouche-à-oreille est le meilleur moyen d'attirer l'attention et de bâtir un véritable réseau de clients. »

Articles connexes

Un pilier de la communauté : les secrets de Kelly Polanco pour se démarquer

Découvrez comment une entrepreneuse a assuré sa réussite lors d’évènements locaux.

En savoir plus

Misez sur les bons outils marketing pour promouvoir votre entreprise

Les supports marketing jouent un rôle crucial dans la création d'une entreprise. Découvrez la sélection de Vistaprint pour aborder au mieux le lancement de votre marque.

En savoir plus

Comment le marketing de recommandation peut dynamiser votre entreprise

Découvrez comment optimiser le marketing de bouche-à-oreille pour votre PME.

En savoir plus

Les trois incontournables : Installez un stand devant votre boutique pour attirer des clients

Donnez aux passants l'envie d'entrer dans votre boutique.

En savoir plus

J’en profite