L’union fait la force : 6 façons dont les partenariats améliorent votre entreprise

En tant que propriétaire de votre entreprise, vous vous devez d’être autonome. En effet, ce sont vos décisions et vos actions qui déterminent le succès de votre entreprise. Cependant, si vous aimez gérer les choses seul, nul besoin de vous transformer en loup solitaire. Pour exploiter au mieux votre potentiel, il est essentiel que vous vous associiez à d’autres personnes et entreprises de votre communauté et de votre secteur. Voici comment procéder.

1. Apprenez au contact de vos pairs expérimentés

Diriger une entreprise requiert des compétences diverses et variées. Bien entendu, vous devez connaître les produits et services que vous vendez. Mais que vous souhaitiez ouvrir une boulangerie ou offrir des services de comptabilité, la gestion d’une entreprise a probablement encore beaucoup de secrets pour vous. Si vous débutez, vous vous posez sûrement les questions suivantes :

  • Comment me constituer une clientèle ?
  • Que dois-je indiquer sur le flyer de mon entreprise ?
  • Combien dois-je dépenser pour ma publicité ?

Vous pouvez procéder par tâtonnements, mais ce processus est long et coûteux. La meilleure façon d’obtenir des réponses à vos questions sur la gestion d’entreprise est de côtoyer des professionnels expérimentés.

Certains propriétaires d’entreprise peuvent compter sur un ami ou un membre de leur famille qui possède une entreprise et qui est prêt à les conseiller. Mais la plupart n’ont pas cette chance. Heureusement, il existe de nombreuses ressources pour assister les petites entreprises. Par exemple, le site web de la CCI offre de nombreux conseils aux petites entreprises.

Une autre façon d’obtenir de précieuses informations et de suivre des formations est de rejoindre une pépinière d’entreprises (si votre entreprise répond aux exigences de cette pépinière). Moyennant des frais, les pépinières d’entreprises proposent des bureaux partagés, des formations en management et d’autres ressources utiles pour les entreprises.

2. Augmentez la visibilité de votre entreprise

Ann Fry est coach en gestion et conférencière. Elle revient dans sa ville natale après de nombreuses années passées dans une autre ville. Bien qu’elle soit un coach confirmé avec de l’expérience en psychothérapie, elle rencontre des difficultés à se constituer une clientèle dans son nouveau lieu de vie. Elle ne connaît plus grand monde dans la région, et un nombre incalculable de personnes y exercent comme coach.

Pour se faire connaitre, elle rejoint alors des groupes de réseautage et invite des personnes dont l’activité est comparable à la sienne à prendre un café pour identifier des points de collaboration potentiels. Elle organise des soirées de réseautage, invite des personnes qui travaillent dans les ressources humaines et dans le domaine de la formation, et aide bénévolement un groupe de mentorat à créer un curriculum pour son programme destiné aux start-ups.

Ses efforts de communication portent leurs fruits et lui permettent de se faire remarquer par trois entreprises majeures de coaching. De nouveaux clients viennent ainsi frapper à sa porte. Dans le cadre de son activité bénévole, elle rencontre une femme qui la présente à de nombreux acteurs clés, l’aidant ainsi à faire connaitre son entreprise.

3. Formez des alliances stratégiques

« Former des alliances stratégiques avec d’autres entreprises est une tactique imparable pour conquérir des clients que vous n’auriez pas convaincus en restant dans votre coin » explique Sandra, « Sandi » L. Stein.

Sandra, directrice d’une entreprise basée à New York proposant des services de conseil aux entreprises. Sandi a une très grande expérience dans le marketing. De plus, elle est experte dans l’identification des forces et des faiblesses des entreprises et dans le conseil aux leaders en matière d’exploitation des ressources.

« Les alliances stratégiques permettent aux entreprises d’offrir des possibilités qu’elles ne peuvent pas fournir de manière isolée » explique Sandi. Les petites entreprises se voient ainsi confier des missions plus importantes. Vous pouvez également faire l’objet de recommandations.

Sandi se souvient : « J’ai permis à une entreprise spécialisée dans le leadership éclairé de travailler sur un projet. Un jour, ils ont eu besoin d’un consultant en marketing pour l’un de leurs clients. Ils m’ont alors contactée. »

4. Travaillez en sous-traitance pour éviter les périodes creuses

Il n’est pas facile de trouver un flux constant de missions pour les entrepreneurs indépendants et les petits prestataires de services. Les plombiers, les électriciens, les menuisiers et d’autres professionnels hautement qualifiés peuvent rencontrer des difficultés avec le marketing de leur entreprise, et à plus forte raison lors des premières années. Acheter des annonces peut être onéreux. De plus, assurer le suivi des prospects et réaliser des devis sont deux tâches chronophages qui ne font pas gagner d’argent. En outre, les petites entreprises peuvent passer inaperçues, car leur activité semble trop petite ou car leurs missions ne représentent souvent qu’une partie d’un projet plus vaste.

Pour résoudre ce problème, n’hésitez pas à vous rapprocher de propriétaires d’entreprises mieux implantées ou de plus grande taille. Une entreprise spécialisée dans la rénovation de cuisines sous-traitait régulièrement des tâches à des électriciens, des menuisiers, des plombiers et des carreleurs. Ces sous-traitants se croisaient sur différents chantiers et se recommandaient mutuellement lorsqu’ils recevaient d’autres missions importantes. Ces relations leur ont amené du travail même après le départ à la retraite du cuisiniste et la vente de son entreprise.

Un des écueils potentiels de la sous-traitance est le conflit autour de l’« appartenance » du client (de qui est-il le client ?), des recommandations et de la compétition directe. Avant d’accepter un travail en sous-traitance, prenez bien connaissance des attentes de l’entrepreneur et de vos obligations légales.

5. Tenez-vous informé

Les réseaux professionnels sont essentiels pour développer des relations et trouver de nouveaux clients. De plus, ils sont une importante source d’information et vous permettent de rester au fait des tendances. Les réunions de ces réseaux traitent de problèmes auxquels leurs membres doivent faire face ou des outils qui facilitent la gestion de leur entreprise.

« Il y a tant de choses à savoir lorsqu’on est propriétaire d’une entreprise » souligne Sandi. « Les présentations et les conférences sont toujours bénéfiques. Elles abordent des sujets dont vous n’aviez jamais entendu parler et vous apprennent à rester concurrentiel. Sans parler des possibilités de réseautage ! »

Pour tirer le meilleur parti des réseaux professionnels, vous devez trouver ceux qui correspondent aux besoins de votre entreprise. Vous devez également y participer régulièrement et savoir vous rendre utile. Pour obtenir des prospects et faire l’objet de recommandations, vous devez être apprécié et inspirer confiance aux autres membres du groupe.

6. Exploitez les économies d’échelle

Au fur et à mesure que vous étendrez votre réseau au sein de votre communauté et de votre secteur, vous rencontrerez certaines personnes qui visent le même marché que vous, mais qui ne sont pas des concurrents directs. Rapprochez-vous d’eux et réfléchissez à des possibilités de collaboration. Vous pouvez par exemple partager les frais d’une campagne par publipostage et y offrir des bons de réduction pour vos deux entreprises. Vous pouvez également ajouter un bon de réduction pour l’autre entreprise dans les e-mails que vous envoyez à votre liste de contacts. Autre possibilité de promotion commune : offrir un coupon pour un produit gratuit dans un magasin B pour un achat dans un magasin A.

L’union fait la force : plus vous développerez vos relations avec d’autres entreprises, plus votre succès sera grand.